Thématiques de A à Z

Agriculture et Souveraineté alimentaire

Si la souveraineté alimentaire désigne «le droit des peuples, des pays et/ou des Etats à définir leur politique agricole et alimentaire», elle est certainement un enjeu qui touche de près les femmes, non seulement dans leur rôle de citoyennes, mais également dans leur lutte pour plus d’autonomie.

Les groupements de femmes se positionnent non seulement par rapport aux politiques en matière d’alimentation mais également en incluant la reconnaissance et les droits des femmes – ainsi que de tout être humain – à une vie digne.

Dans les pays du Sud, les effets de la crise économique et financière combinés à l’aggravation de l’insécurité alimentaire ont engendré de nouvelles modifications des styles alimentaires des populations qui se traduisent par un changement des habitudes alimentaires et des produits consommés et surtout des modes de consommation, notamment la prolifération des restaurants de rue.

Par leur rôle socioculturel, les femmes jouent souvent un rôle essentiel dans le monde rural. Outre les tâches domestiques et familiales, elles sont en charge de la production de 60 à 80% des aliments dans la plupart des pays en développement. Elles sont généralement les premières responsables de l’approvisionnement en eau ainsi que de la transformation et de la préparation de la nourriture. Cependant, elles ne bénéficient généralement pas du même accès aux moyens de production que les hommes, que ce soit en termes d’accès à la terre, à l’eau, aux moyens financiers, aux intrants, à l’information et l’innovation, au temps et à la main d’œuvre, à la prise de décision.

Ces réalités – la faim dans le monde accrue par la crise économique et les responsabilités des femmes dans la sécurité alimentaire – confirment au Monde selon les femmes l’importance de travailler à l’empowerment des femmes dans le développement durable.

 

Outils disponibles

Actualités

 

Liens